enliberal.com

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Professions médicales

Sample image

Professions juridiques

Sample image

Professions techniques

sam-17

CPanel

Ouvrir son cabinet

Envoyer Imprimer PDF

osteo ouvrir cab Pour ouvrir votre propre cabinet, vous devez connaitre les obligations concernant le choix de votre local, ainsi que celles concernant les démarches administratives à effectuer.

VOTRE LOCAL:

Vous devez choisir un local d’une superficie vous permettant d’avoir une pièce de consultation, une salle d’attente et des toilettes. Pour cela il faut prévoir un minima de 17 mètres carrés. De plus il est souhaitable que vous ayez un lavabo dans le local et que la pièce soit insonorisée.

Le local doit être assuré par une assurance multirisque professionnelle qui couvre les imprévus dans les locaux professionnels. (ex : dégât des eaux, accident d’un patient dans vos locaux). Cette assurance est également obligatoire pour protéger votre matériel.

Vous devez aussi prévoir une assurance pour perte d’exploitation qui, en cas d’incapacité temporaire d’exercer, couvrira vos frais fixes, la perte de vos honoraires ainsi que les frais supplémentaires que vous avez engagés.

Cette assurance est facultative.

Vous allez être assujetti à la taxe professionnelle qui sera calculée sur la superficie et la localisation du cabinet. D’autres paramètres servent également à la calculer comme les taxes communales, votre chiffre d’affaire et vos investissements.

Le ROF a crée une affiche à afficher dans votre salle d’attente dans le but d’informer vos patients sur vos compétences.

http://www.osteopathie.org/interieur.asp?id=5

LES DEMARCHES ADMINISTRATIVES A EFFECTUER

Vous devez vous inscrire au Centre de Formalités des Entreprises:

http://annuaire-cfe.insee.fr/AnnuaireCFE/jsp/Controleur.jsp

Il regroupe les formalités d'inscription en un seul lieu : URSSAF, INSEE, RSI (assurance maladie), taxe professionnelle...

1. Les 3 caisses obligatoires :

URSSAF : www.urssaf.fr  les Allocations familiales

RSI : www.ramgamex.tm.fr  la Sécurité sociale

CIPAV : www.www.cipav-berri.org  la caisse de retraite

2. D'autres sont dites complémentaires :

Indemnités journalières : assurance privée qui prend en charge une partie de

vos revenus en cas d'accident ou de maladie

Complémentaire retraite : assurance privée qui permet de vous constituer

soit un capital soit une rente à l'âge de la retraite.

Les cotisations URSSAF, RSI, CIPAV sont déductibles de votre chiffre d'affaire et rentrent donc dans le calcul de vos charges d'exploitation.

Concernant les assurances complémentaires, vous pouvez les déduire de vos charges si elles sont cotisées sous forme de la loi dite « Madelin » qui impose tout de même quelques contraintes :

Par exemple en cas de retraite complémentaire souscrite en loi Madelin, vous toucherez votre complémentaire retraite uniquement sous forme de rente et non de capital. Si la cotisation a fait l’objet d’une « déduction », la rente fera l’objet d’une imposition. Renseignez-vous bien auprès de votre assureur et de votre comptable.