enliberal.com

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Professions médicales

Sample image

Professions juridiques

Sample image

Professions techniques

sam-17

CPanel

La garantie collective

Envoyer Imprimer PDF
En application des principes généraux de notre droit, le notaire est responsable, vis à vis de ses clients, des dommages résultant de toute faute par lui commise dans l'exercice de ses fonctions. Si les obligations du notaire se limitaient à l'application de ce seul principe, elles ne différeraient en rien de celles qui incombent à tous les citoyens.


Mais, indépendamment du fait que les tribunaux appliquent le droit de la responsabilité avec une sévérité accrue lorsqu'un professionnel est en cause, le notaire se trouve tenu de deux autres obligations :
      . Assurer les conséquences pécuniaires de son activité auprès d'une
        compagnie d'assurance notoirement solvable ;
      . Etre responsable, avec tous les autres membres de la profession, vis à vis
        de l'ensemble des clients.

Si l'obligation d'assurance responsabilité civile ne présente pas, en elle-même, d'originalité, dans la mesure où elle frappe d'autres professionnels, aux activités les plus diverses, en revanche, la solidarité entre tous les notaires constitue une règle que ne connaît aucune autre profession, où que ce soit, d'où il suit qu'elle est unique au monde.

En vue de couvrir tous les risques susceptibles de découler de l'activité notariale, la profession a mis en place :
      . des Caisses régionales de garantie, dont les ressources financières
        sont fournies par des cotisations supportées par les notaires dépendant de
        la région considérée,
      . et une Caisse centrale de garantie, dont les ressources financières sont
        fournies par des cotisations supportées par l'ensemble des notaires de
        France.

Ainsi, en cas de dommage causé à un client par un notaire, dans l'exercice de ses fonctions professionnelles, la couverture financière de ce dommage se trouve-t-elle supportée :
      . par la compagnie assurant le risque de responsabilité civile professionnelle,
      . et s'il y a lieu, par la Caisse régionale de garantie,
      . enfin et toujours s'il y a lieu, par la Caisse nationale de garantie,
      . en dernier ressort, si tous ces recours n'ont pas suffi, par l'ensemble des
        notaires de France, entre eux.

 

Source:

 http://www.notaires.fr/notaires/notaires.nsf/V_TC_PUB/GARANTIE-COLLECTIVE